... Mademoiselle bonbon ...

19 décembre 2015

C'est déjà Noel .... !!

Merveilleuse surprise mardi dans ma boîte aux lettres ...
De fils en blogs, j'ai découvert ...de fil en page... Super blog qui allie créations et lectures, sous la plume d'une instit... Je me reconnais un peu dans tout cela... (En moins douée, je le reconnais)
Alors, forcément, des liens se sont tissés ! Et la suite d'un grand jeu concours, j'ai eu la chance de gagner ceci :

Pochette aux couleurs que j'affectionne, biais doré, intérieur moutarde. Magnifique !!!
Merci de fil en page !!!

Posté par en rose bonbon à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Au chaud pour l'hiver

Réalisation de tours de cou pour les bonbons roses :
Polaire d'un côté - coton de l'autre

Pour mon bonbon bleu, une couverture pour la poussette avec deux liens en haut et un revers en bas.
Polaire et tissu épais tout doux. Ouatine à l'intérieur pour plus de chaleur.

Posté par en rose bonbon à 16:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 novembre 2015

Le liseur du 6h27

"La rame vint s'immobiliser contre le quai en crissant de tous ses freins. Guylain s'arracha à la ligne blanche et escalada le marchepied. L'étroit strapontin à droite de la porte l'attendait. Il préférait la dureté de l'abattant orangé au moelleux des banquettes. Avec le temps, le strapontin avait fini par faire partie du rituel. L'acte d'abaisser son assise avait quelque chose de symbolique qui le rassurait. Alors que le wagon s'ébranlait, il tira de la serviette de cuir qui ne le quittait jamais la chemise cartonnée. Il l'entrouvit avec précaution et exhuma d'entre les deux buvards rose bonbon qui trouvaient un premier feuillet. La pelure à demie déchirée et rognée dans son angle supérieur gauche pendouillait entre ses doigts. C'était une page de livre, format 13x20. Le jeune homme l'examina un temps avant de la reposer sur le papier buvard. Peu à peu, le silence se fit dans la rame. Parfois des "chut" réprobateurs retentissaient pour faire taire les quelques conversations qui peinaient à s'éteindre. Alors, comme tous les matins, après un dernier raclement de gorge, Guylain se mît à lire à haute voix."

Guylain Vignolles sauve les pages de livres rescapées en les lisant dans le RER de 6h27.
Assis sur son strapontin, il leur donne un dernier souffle. Curieux passe temps pour un homme bien seul qui va l'emmener vers d'originales et belles rencontres.

Un livre simple et optimiste.
Un bon moment, mais pas inoubliable...

 

 

Posté par en rose bonbon à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2015

Tombée du ciel

"Je perçois que c'est le début d'une belle aventure que l'on ne peut pas garder pour soi. Une aventure humaine incroyable qui nous poussera dans nos retranchements, nous obligera à laisser de côté toutes nos peurs, nos idées reçues, pour finalement extraire l'essentiel : se demander ce que nous faisons de notre vie et où cette vie doit nous conduire."

C'est l'histoire d'un chemin. L'histoire du chemin qui relie Marie à la famille Noël.
C'est l'histoire d'un combat. Le combat pour optenir l'agrément conduisant à l'adoption.
C'est l'histoire de l'amour. L'amour fou qui donne envie de donner vie. L'amour qui pousse des parents à aimer au-delà de leurs frontières.

Témoignage débordant d'amour où Clotilde Noël se livre sans détour et raconte son combat pour aimer et accueillir un nouvel enfant au sein de sa belle et grande famille. A lire et à faire lire !

Posté par en rose bonbon à 15:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Au revoir là-haut

"En même temps, attendre, c'est ce qu'on fait depuis la fin de la guerre. Ici, c'est un peu comme les tranchées finalement. On a un ennemi qu'on ne voit jamais, mais qui pèse sur nous de tout son poids. On est dépendant de lui. L'ennemi, la guerre, l'administration, l'armée, tout ça, c'est un peu pareil, des trucs auxquels personne ne comprend rien et que personne ne sait arrêter."

Survivants miraculeux des tranchées, Albert et Édouard vont vivre la cruauté de l'apres-guerre où on honore ses morts mais ignore ses vivants.

Une grande fresque romanesque qui s'appuie sur des faits historiques. J'ai pris la mesure de l'horreur de la guerre et de l'incroyable combat qui continue pour les soldats revenus du front...
Intense !!

Posté par en rose bonbon à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Petite indienne

Déguisement d'indienne pour mon grand bonbon !
Patron maison. Le petit "plus" pour la couturière : pas d'ourlet à faire ! Juste quelques coups de ciseaux...

 

Posté par en rose bonbon à 15:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2015

Rentrée des classes

Une nouvelle année scolaire commence...
Qui dit nouvelle année, dit nouveaux projets ! Cette année, notre thème est "une année riche en couleurs".
Nous avons décoré notre porte de classe en respectant ce thème. Et voilà le résultat :

Posté par en rose bonbon à 21:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 août 2015

Les jours de Pépin

"On dit que le chant des sirènes rendait fou. Ton chant à toi, Pépin, est une longue suite de bourdonnements, feulements, vagissements, grommèlements, mugissements, râles et glapissements. Comment a fait Noé pour supporter tout ce tintamarre pendant quarante jours et quarante nuits ? A bout de forces, je me mets moi aussi à pleurer comme un bébé. Moi aussi je voudrais bien prendre le large. Je regarde la pluie tomber sur mon arche, en pensant qu'elle va bien finir par s'arrêter un jour."

"Tu seras peut-être étonné, Pépin, mais c'est bien ta maladie dite de l'enfermement qui m'a appris à me libérer. A force de vivre à la lisière de nos deux mondes - ton ile vierge, et celui d'où je viens -, à force de me voir au reflet du miroir que tu me présentes, j'ai fini par y apercevoir mes pesantes chaînes : certitudes, vieilles peurs, accablant héritage de notre culture . Tout le malheur du monde ! L'homme de notre civilisation embrouillée aime amasser encore et encore. Pépin, je te rends grâce de m'enseigner chaque jour le dépouillement et de me reconduire vers la légèreté du temps de l'innocence. Tu m'as permis de redevenir une tendre enfant et de franchir la porte étroite pour aller à la rencontre de ce quelque chose en moi de plus grand, de plus noble, qui s'étonne de tout et s'émerveille d'un rien."

 

 

Le témoignage bref et vif d'une maman d'enfant autiste. Des photographies de son quotidien qui révèlent la pointe de beau et de bon dans l'aridité la vie d'un Pépin extra-ordinaire.

Posté par en rose bonbon à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2015

Anniversaire !

Les 5 ans de mon 2ème Bonbon se préparent.

Cartons d'invitation maison avec tampons et gommette.

Posté par en rose bonbon à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Juste avant le bonheur

"- Tu peux me dire où on va ?
- Dans un presbytère.
- Pour quoi faire ?
- Une confession de dernière minute.
- Tu te fous de moi ? S'énerve Jérôme.
- Pas loin, mais je repousse au maximum le moment de te dire qu'on passe chercher quelqu'un qui nous accompagne.
- Qui ça ? Aboie le fils.
- Une femme charmante.
- Tu ne m'avais pas dit que tu avais rencontré quelqu'un. Tu aurais au moins pu me demander mon avis.
- C'est tout récent, s'excuse presque Paul.
- C'est à dire ?
- Une semaine.
- Une semaine et tu l'invites à venir passer des vacances avec nous à l'autre bout de la France ! Explose Jérôme.
- Pourquoi pas ?
- J'ai pas envie de tenir la chandelle, moi ! Je suis venu pour autre chose.
- Ne t'inquiète pas. Ce n'est pas ce dont il s'agit. Elle pourrait être ma fille...
- Et pourquoi vit-elle au presbytère ?
- Parce que c'est là que la commune a installé des logements sociaux.
- Ah, parce que c'est un cas social en plus ? Punaise, mais qu'est-ce qui te passe par la tête ? C'est depuis que Marlène t'a quitté ? Tu te rachètes une conscience en aidant les pauvres ?
- Je n'ai aucune conscience à racheter et cette fille m'a touché, c'est tout.
- Où tu l'as trouvée ?
- Au supermarché.
- Non mais je rêve...
- On arrive. Reste dans la voiture si tu veux, moi, je vais la chercher."

J'ai commencé par trouver ce livre léger et sympa puis j'ai été complètement happé et je l'ai dévoré. Un conte des temps modernes avec des jeux de mots en guise de répliques et des personnages simples mais attachants. Un condensé de bons sentiments. Des sourires qui conduisent aux larmes. Un livre très beau, très triste !

Posté par en rose bonbon à 09:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]