"C'était peut-être le bon moment pour s'en aller. Il s'était mis en congé, il était venu dans cette ville dans l'espoir de voir de nouveau une Aomamé de dix ans à l'intérieur d'une chrysalide de l'air. Et durant près de deux semaines, il s'était rendu chaque jour à l'hôpital et avait fait la lecture à son père. Mais la chrysalide de l'air n'était pas réapparue. A la place, à un moment où il s'était presque résigné, Kumi Adachi lui avait procuré une autre forme de vision. Tengo avait ainsi revu Aomamé sous l'apparence d'une fillette, il avait pu échanger avec elle quelques mots. Trouve-moi, pendant qu'il est encore temps, lui avait dit Aomamé. Non, en fait, c'était peut-être Kumi Adachi qui avait parlé. Il n'était pas capable de faire la distinction. Mais peu importait que ce soit l'une ou l'autre. La jeune infirmière était morte une fois, puis re-née. Non pour elle-même mais pour quelqu'un d'autre. Tengo se résolu à croire ce qu'elle lui avait alors chuchoté. Quelque chose d'important. Sûrement."

 

à lire après le 1er opus, et le deuxième.

Suite et fin de l'année 1Q84. Dans un monde où brillent deux lunes et où Tengo et Aomamé se cherchent.

Un livre bien écrit mais qui a perdu pour moi son souffle du départ. L'intrigue et l'univers bien mené dans les deux premiers livres m'ont semblé lancinants dans ce troisième opus.

Une fin qui laisse sur la faim, et où de nombreuses zones d'ombres demeurent.

 (Qui était donc le leader ? A-t-il vraiment agressé plusieurs jeunes femmes ? Et Fukaéri ? Où est-elle partie ? Et Kumi Adachi ? ... Toutes ces questions m'interrogent sur une nouvelle suite ... )