"Tom installe Madeleine dans la brouette, la cale avec des coussins. Elle a du mal à marcher. Ça la fatigue trop. Là, il peut la promener facilement. Et elle peut surveiller tout ce qu'il fait, lui dire comment jardiner. Entre deux microsiestes, elle pointe avec sa canne... Limace à tribord... Marche pas là, pauv'malheureux ! Tu vas m'écraser le persil qu'essaye de lever... Là, y a un gourmand... Il sait maintenant que les gourmands sur les plants de tomates, il peut les tremper dans de l'hormone de bouturage et les planter pour faire partir de nouveaux pieds. Avec ce truc, ils en ont déjà trois fois plus qu'au départ, sans avoir eu à aller piquer chez les voisins. Ils en ont une quarantaine, en tout. Il y a déjà des petites tomates vertes sur les plus précoces. Tom est très excité. C'est son premier jardin."

Tom, 11 ans, vit avec Joss, sa mère, dans un mobil-home.

Joss rêve d'avoir le bac, de devenir infirmière, et de rencontrer un homme qui la regarderait droit dans les yeux, et pas droit dans sa poitrine.

Tom circule en vélo et va de potager en potager chaparder des legumes.
C'est au cours d'un de ses chapardages qu'il rencontre Madeleine, 100 ans au moins, tombée dans son jardin. Tom l'aide à rejoindre sa maison et promet de nourrir ses bêtes quand elle sera à l'hôpital...

 

Un récit frais et agréable, qui se picore l'air de rien, de chapitre en chapitre. Au point, qu'à la fin du livre, j'étais surprise d'être arrivée au bout, et que j'aurais bien continué cette promenade campagnarde.