"Celui qui boit n'aura plus jamais soif. Oh ! Quelle est juste, qu'elle est vraie, cette parole prononcée par celui qui est la vérité même ! L'âme qui boit cette eau n'a plus soif des choses de cette vie, elle sent en elle une autre soif qui va croissant pour les choses de l'autre vie et dont la soit naturelle ne saurait nous donner la moindre idée."

cheminperf

Thérèse d'Avila, en 1565, livre à ses soeurs carmélites un chemin de vie. La sainte donne différentes règles aux religieuses et les invite à découvrir l'oraison - la prière -.

Un livre très dense, pas toujours facile à lire, qui demande se mettre dans le contexte du XVIeme siècle.

J'ai aimé découvrir les pensées sur l'oraison de Thérèse d'Avila, mais j'ai eu beaucoup plus de mal à entrer dans la première moitié du livre (ensemble de conseils aux soeurs pour vivre au mieux la vie monacale).